Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Valence : La valse des services municipaux.

Publié le 25 Mars 2013 par Noubar KECHICHIAN in Valence

C’est à en avoir le tournis, les employés municipaux eux-mêmes ont du mal à s’y retrouver tant les services sont aujourd’hui scindés, recomposés, débaptisés, renommés, déplacés dans les différents bâtiments et quartiers de Valence.

 

Depuis 2008, certains services ont même déménagé jusqu’à 4 fois entre la rue Cujas et le Centre Technique de Valence-le-Haut. Et bien entendu, ces déménagements sont souvent prétextes à des travaux et équipements qui coûtent chers.

 

Cela a commencé dès 2008 par le bâtiment de l’Hôtel de Ville et le bureau de M. le Maire : Charité bien ordonnée commence par soi-même ! A ce sujet, Michèle Rivasi déclarait sans rire à la presse que des bureaux neufs permettraient de convaincre des chefs de grandes entreprises de s’installer à Valence. Pourrait-elle aujourd’hui nous indiquer le nombre d’entreprise qu’elle a grâce à ces travaux installé à Valence ?!?!

 

Puis ce fut le tour des huissiers de déménager du 1er étage au Rez-de-chaussée, le service communication est passé de l’entresol au dernier étage. Le service des élections et les affaires militaires sont passés du rez-de-chaussée à la Rue des musiques, ainsi que le service des affaires juridiques et assurances. Quant au cabinet du Maire, il a été installé au dernier étage de l’Hôtel de Ville à la place de la direction générale poussée à descendre à l’entresol.

 

A l’annexe de l’Hôtel de Ville, ce chassé croisé a bien eu lieu aussi ! Ainsi les archives sont passées du sous-sol au premier étage, prenant la place du service des sports qui a été installé à l’Ilot le Cardonnel. Le service culturel qui occupait le troisième étage a été installé au Théâtre de la ville.

 

Enfin, sans oublier le déménagement programmé mais avorté de la police municipale qui reste pour l’heure dans ses locaux, ces déménagements ont aussi été constatés à l’Ilot le Cardonnel, au Clos Gaillard, au CTM ou aux services techniques de la rue Cujas. Pour ne citer que quelques derniers exemples : Le Service santé-environnement et le Service de la Médecine des agents municipaux qui ont été déplacés de l’Ilot le Cardonnel à la rue Clos Gaillard, ou le service d’occupation du domaine public qui est parti de l’Ilot le Cardonnel à la Rue Cujas…

 

Nous pouvons tous comprendre qu’il est parfois nécessaire d’adapter et de moderniser des locaux. Ceci dit et pour les avoir fréquenté, et à commencer par les locaux de l’Hôtel de Ville, je peux certifier que nombre de ces locaux étaient parfaitement fonctionnels. La majorité de ces déménagements et rénovations restent pour moi un luxe superflu et des dépenses inconsidérées.

Commenter cet article

Noubar Kechichian 05/04/2013 00:39

Plus que de beaux bureaux et locaux (ils s'interrogent eux même sur la pertinence des travaux), les agents municipaux ont besoin de vérité, de confiance, de formation continue, de reconnaissance de
leur vrai travail et de justice.

Poil à gratter! 03/04/2013 18:17

Cet article illuste combien était grande la distance entre les services municipaux et les élus lorsque vous étiez aux affaires M. Kéchichian. Si vous aviez pris en compte hier, les sollicitations
anciennes des différents services, il n'y aurait pas nécessité de répondre à leurs légitimes demandes aujourd'hui...
Quoiqu'il en soit, la direction des Sports, de la Culture, des Archives, de la Santé,de la Proximité disposent de locaux plus spacieux et plus fonctionnels. Ainsi le service aux usagers s'en trouve
améliorer. Mais cela vous préoccupe-t-il vraiment? Permettez-nous d'en douter...

GE 27/03/2013 12:37

Avec tous ces déménagements, le travail des employés doit prendre du retard et ne doit pas se faire dans de bonnes conditions. Dommage pour ce temps perdu...