Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sarkozy peut remercier Mélenchon

Publié le 19 Mars 2012 par Noubar KECHICHIAN in Présidentielles 2012

jpg_bakfevmelenchon-2.jpgJean-Luc Mélenchon est crédité de 10% dans les sondages pour les présidentielles 2012.


Entré dans cette campagne par une charge violente contre un journaliste-stagiaire qu'il a traité de "petite cervelle", il a étonné en tenant tête au lynchage médiatique qui a suivi là où beaucoup se seraient couchés en demandant pardon et en implorant la clémence des médias.

 

Il faut aussi lui reconnaître des qualités exceptionnelles de tribun, d'orateur et de jouteur politique. C'est un bon client pour ces mêmes médias qui ont un candidat atypique à vendre à leur clientèle.

 

Enfin, Jean-Luc Mélenchon (et il en joue habilement) s'est positionné en candidat anti-Le PEN, en champion de la lutte contre le FN, s'attirant du coup la sympathie des médias qui lui passent toutes ses caprices et lui font bénéficier d'une couverure et d'un traitement médiatiques bienveillants, étouffant même les autres mouvements concurents à la gauche du PS.

 

Ainsi le Front de gauche a réussi a créer un cercle vertueux, un courant ascendant qui le porte vers les sommets des sondages.

 

Où s'arrêtera donc Jean-Luc Mélenchon ? Où va-t-il chercher ses voix ?

 

Paradoxalement, Jean-Luc Mélenchon fait plus de mal à la gauche qu'au FN. Ses attaques contre Hollande avec l'entrée en campagne de Nicolas Sarkozy portent leurs fruits. Le candidat du PS n'est plus premier au premier tour et voit son score lentement se rapprocher de celui de Nicolas Sarkozy pour le second.. Les Verts et le NPA sont aussi des victimes colatérales de cette dynamique Mélenchon. Quant au FN, la légère perte de vitesse semble être plus dûe aux mauvaises prestations de sa candidate. Enfin, il faut constater que le candidat de l'UMP n'en patit pas, bien au contraire...

 

Mélenchon fait-il le lit de Nicolas Sarkozy ?

 

Alors que François Hollande doit se concentrer contre la forte mobilisation et les attaques du camp Sarkozy, ces tirs "amis" de Mélenchon dans son dos lui seront-ils fatals ? D'autre part, pour gagner une élection à deux tours, il faut dans un premier temps rassembler son camp. Jean-Luc Mélenchon a-t-il mieux compris cette règle qu'un François Hollande qui s'est un peu trop vite installé dans un second tour ?

 

Et si c'était la surprise des présidentielles 2012 ?

 

Il faudra surveiller de près dans les semaines qui viennent les développements de ce mouvement créé autour de Jean-Luc Mélenchon. En tout état de cause, il a déjà réussi a remettre du suspense dans cette élection qui semblait jouée d'avance. Nicolas Sarkozy peut d'ores et déjà dire merci à Jean-Luc Mélenchon.

Commenter cet article