Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recensement 2010 : La population quitte Valence !!!

Publié le 7 Janvier 2013 par Noubar KECHICHIAN in Valence

Lors du dernier conseil municipal, alors que M. Tixier, Conseiller municipal et Président de l'Ofiice Public de l'Habitat (HLM) de Valence critiquait les municipalités précédentes qui d'après lui n'auraient rien fait en matière d'habitat et encensait la municipalité actuelle pour ses nombreuses réalisations, j'interrogeais M. le Maire pour qu'il m'explique comment nos municipalités passées réussissaient à rendre Valence attractive et à augmenter sa population alors que de son côté, malgré toutes ses constructions de logements, il réussissait à vider Valence de ses habitants.

M. le Maire m'affirmait alors que je me trompais et que la ville ne perdait pas ses habitants....

 

Les derniers chiffres du recensement sont tombés pour l'année 2010 et ils sont particulièrement inquiétants pour Valence qui en une seule année perd près de 1000 habitants. La démographie est un marqueur important du dynamisme et de l'attractivité d'une ville. Le nombre d'habitant est aussi important car il est pris en considération pour le calcul de la dotation que l'Etat verse à notre ville. Moins d'habitants, c'est moins de recettes pour la ville, et plus de charges pour ceux qui restent...

 

Et il est mensonger de dire que "la population de la capitale Drômoise n'a pas beaucoup évolué". Bien au contraire, nous avions réussi entre 1995 et 2007 à stopper une chute de 20 ans et avons même commencé à regagner des habitants. Fin 2007, Valence comptait près de 64800 habitants. En 2008, 2009 et 2010, Valence a perdu 1500 habitants et le mouvement semble s'amplifier. Nous avons fait un bond en arrière pour être au même niveau que le recensement de 1999.

 

PopulationAu regard du tableau ci-contre qui reprend le nombre de Valentinois calculé par l'INSEE entre 1982 et 2010, comment ne pas être tenté de tirer la conclusion que les politiques conduites par les équipes municipales de gauche font fuir nos concitoyens ? Comment voulez-vous faire confiance à une équipe qui parie sur la cherté de l'essence pour espérer voir sa population croitre ?

 

Le bassin valentinois, la Drôme et l'Ardèche ont des atouts et comme l'indique l'INSEE, il est possible que ces territoires comptent dans les années à venir 300 à 400 000 habitants supplémentaires. Mais Valence n'en bénéficiera point si nous choisissons des élus qui s'entêtent à rester sourds et aveugles, et à mener une politique fiscale, territoriale, d'animation et de qualité de vie médiocre qui fait fuir les habitants. Plus que jamais, face à la crise, nous avons besoin d'un maire expérimenté, qui a fait ses preuves et qui pourra redonner à Valence la force et le dynamisme pour traverser sereinement ces périodes troublées.

Commenter cet article

Noubar Kechichian 17/01/2013 02:06

Cher Riri,

Pour réaliser mon tableau, j'ai comparé que ce qui est comparable. Je n'ai utilisé que le chiffre de la "population municipale" et je n'ai pas pris en compte la "population comptée à part".

Sinon, j'aurai écrit que fin 2007 Valence comptait 66567 habitants et non 64803...


Voici les liens qui le prouvent :

http://www.insee.fr/fr/ppp/bases-de-donnees/recensement/populations-legales/commune.asp?annee=2007&depcom=26362

http://www.insee.fr/fr/ppp/bases-de-donnees/recensement/populations-legales/commune.asp?annee=2006&depcom=26362


Malheureusement, on les perd bien ces 1500 habitants...

Pour finir sur une note positive, je prends bonne note de votre barre des 70 000 ;)

Meilleurs Voeux à vous et à vos proches !

Riri 16/01/2013 10:10

"Fin 2007, Valence comptait près de 64800 habitants."

Au 1er janvier 2013, Valence en compte 65 043. Donc la ville n'a pas perdu 1500 habitants mais en a gagné 243. Certes, ce n'est pas Byzance et on aurait espéré une plus forte progression
démographique mais la ville ne perd pas d'habitants.

http://www.insee.fr/fr/ppp/bases-de-donnees/recensement/populations-legales/commune.asp?annee=2010&depcom=26362

La question que l'on doit se poser est : pourquoi la population de notre ville stagne-t-elle alors que ses consoeurs du midi en gagnent beaucoup plus en moyenne ?

Pourquoi en 30 ans la commune de Valence n'a-t-elle pas vu sa population augmenter significativement? La responsabilité incombe donc autant à la droite qu'à la gauche. Il faudrait dégager un
consensus politique sur cette question de la démographie, en dehors des clivages traditionnels pour apporter une réponse commune car personne ne se réjouit de cette situation.

Valence doit passer la barre des 70 000 habitants ! Que diable ! Annexons le Bourg ! ;-)

Meilleur voeux 2013 à vous, vos proches et vos lecteurs.