Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présidentielles : Des inquiétudes persistantes !

Publié le 2 Septembre 2011 par Noubar KECHICHIAN in Présidentielles 2012

Les télés, la presse, les politiques ont beau ne plus parler du FN ou de Marine le Pen autant que durant les élections cantonales, je constate souvent qu'ils sont bien présents dans les conversations de la population. On peut d'ailleurs se demander si les élections cantonales n'ont pas été sacrifiées pour permettre aux Français de se défouler au premier tour en votant FN et faire ainsi tomber la pression pour les présidentielles... En vain...


Aujourd'hui, je ressens toujours une colère sourde chez nos compatriotes : Ils n'ont vu aucune amélioration de leur quotidien, au contraire, leurs conditions de vie se dégradent. Ceux qui avaient voté Sarkozy pour la sécurité, le pouvoir d'achat, la république exemplaire... sont particulièrement déçus. Beaucoup reprochent sa politique trop agressive en matière de sécurité routière, d'autres n'ont pas oublié la période Fouquet's, bling-bling et people, ou celle du népotisme et du clientélisme. D'autres encore vivent amèrement sa politique économique qui presse les classes moyennes au profit des plus riches (politique tellement indécente que ces riches ont volontairement demandé à être taxés plus). Enfin les augmentations de salaire, AirSarko1 et ses deux fours, l'affaire Bettencourt, les jets privés et les cigares aux frais du contribuable, les voyages touristiques payés par les despotes... tout cela ne sera pas oublié en avril 2012. Et personnellement, j'y rajouterais son intervention pour faire échouer le vote de la loi anti-négationniste du génocide arménien : une insulte à la mémoire des 1 500 000 victimes de 1915. 

 

Pour compléter ce tableau, bon nombre de Français auraient pu pardonner les errements dus aux fastes de la République si ses dirigeants géraient convenablement le pays. Malheureusement, là aussi c'est catastrophique : l'irraisonnable spéculation financière et immobilière que n'ont pas su cadrer nos dirigeants de droite comme de gauche, les mauvaises gestions qui nous ont conduit à nous endetter plus que de raison depuis 30 ans, ont mené notre pays au bord du gouffre : Crise financière, économique, politique, sociale... on nous promet des jours sombres, récession, chômage, impôts... 

 

Les observateurs s'accordent à dire que la situation ne s'améliorera sensiblement pas dans les six prochains mois. De plus, les Français n'oublient plus et ne supportent plus ceux qui les ont trompés et qui n'ont pas tenu leurs promesses.  

 

A ce jour, (sauf un autre cataclysme du style "affaire DSK") il me semble que :  

     

A - La colère légitime ressentie par les Français les amènera à sanctionner droite et gauche par un vote important pour Marine le Pen au premier tour des Présidentielles. Ils savent que sa candidature dérange la classe dirigeante et c'est pour eux comme une idée fixe et rien ne les en détournera. Marine le Pen au second tour, ce n'est plus un risque, c'est presque une certitude.

 

B - Après des primaires fratricides, une gauche unie sera présente au second tour avec pour probable candidat François Hollande. 

 

C - La véritable primaire à droite se jouera entre Marine Le Pen et Nicolas Sarkozy, et même si ce dernier atteint le second tour, il est fort probable qu'il perde l'élection présidentielle face au candidat socialiste.

 

Est-il possible de sortir de ce cauchemar ? 

 

 

 

 

 

En route vers les présidentielles...

Commenter cet article

Riri 21/09/2011 23:21


@Xav,

J'arrive, j'arrive ! Un petit point est nécessaire je crois !
;-)

J'ai plutôt de l'empathie pour les élus valentinois quels qu'ils soient. Je visite leur blog, m'intéresse de près à leurs visions des choses et à leurs propositions. J'admire leur dévouement et je
respecte profondément leurs engagements. Et lorsque je le pense utile j'interviens et donne mon opinion de citoyen -de gauche- mais "libre". Je ne suis pas un politique mais je m'intéresse à la vie
de la cité. C'est un défaut qui peut me conduire parfois à des excès peut-être et je m'en excuse auprès de Noubar si j'ai été blessant. La parole écrite impacte toujours plus dans les esprits
qu'une simple expression orale.
Le blog de Noubar est un de ceux que je consulte le plus parce qu'il est régulièrement renouvelé et parce qu'il est intéressant de connaître les avis des élus locaux de tous bords sur les projets
de la ville, ne serait-ce que pour se forger (ou affiner) sa propre opinion. Noubar est donc un de ceux qui par son blog montre le plus d'intérêt pour la vie politique locale. Je respecte sa
personne , ses idées et son courant de pensée. J'observe avec attention sa démarche un peu isolée au sein de l'opposition. J'essaie de comprendre ses enjeux et je crois en sa sincérité. Ne croyez
pas Xav que je méprise ou que je me moque (ou si je le fais c'est toujours avec bienveillance).

J'ai lu la critique de Noubar sur les dérives du Sarkozysme. J'étais entièrement d'accord avec cette critique. Tout d'abord ma première réaction fut une boutade suite à la lecture de cet édito, sa
réponse était aussi sur le ton de la plaisanterie ("un jour mon prince viendra...") et cela m'a piqué au vif . Ce que je lui reproche (gentiment) , c'est de ne pas mettre ses idées en accord avec
ses actes. Je ne lui demande pas de changer de bord, ou de se renier, loin de moi cette idée mais peut-être d'aller au bout de son raisonnement et de reconnaître franchement que le temps de
l'alternance était arrivé. Ce ne sera pas un drame si la gauche l'emporte en 2012.

D'une manière générale je reproche aux centristes de ne jamais savoir où il crèchent vraiment. Ils se contentent d'exprimer une sensibilité différente de celle de l'UMP mais on a l'impression qu'au
final ils finiront toujours par rentrer dans le rang. Donc c'est comme si leur positionnement ne servait à rien, se limitait à une posture parce qu'au bout du chemin ce sont toujours les
sarkozystes qui auront le dernier mot.
Même Bayrou qui se présentait comme un chantre du ni droite-ni gauche et qui imaginait des majorités possibles avec les socialistes il n'y a pas si longtemps que cela, s'est aujourd'hui rangé des
voitures et a largement baissé d'un ton dans sa propre critique du Sarkozysme.

Je n'ai absolument pas une "vision binaire" de la vie politique française, bien au contraire. Par ailleurs si j'étais binaire, je ne viendrais pas mettre mon grain de sel sur un blog considéré par
des électeurs de gauche lambda comme étant de droite. C'est justement parce que je crois au dialogue entre sensibilités politiques différentes que je me permets cela. Il existe bel et bien des
ponts entre les deux camps. Si d'autres élus de l'opposition permettaient ces échanges, je pense que je ne me gênerais pas pour y déposer des commentaires.

Mais il y a une campagne présidentielle qui commence et nous devons choisir en tant qu'électeurs notre camp.
Soit on est pour continuer ainsi, soit on souhaite le changement. J'ai cru comprendre que Noubar souhaitait le changement, ils sont nombreux à droite à le vouloir aussi. Et ce changement ne sera
porté que par l'avènement de la gauche, désolé Xav donc... Par ailleurs des centristes comme Jean Peyrelevade ont annoncé leur soutien à François Hollande.
Sinon, dîtes-moi qui au centre peut incarner le besoin de changement attendu ? Hervé Morin ? qui a été le ministre de la défense d'un des gouvernements Fillon ou M. Borloo qui a été numéro 2 des
mêmes gouvernements ? Vous voyez dans quelle contradiction vous vous situez ? Ce que vous proposez aux électeurs c'est que votre sensibilité puisse éventuellement peser et influencer la politique
d'un gouvernement de majorité de droite affidé à l'UMP déjà à la botte de l'hyperprésident de la 5ème . Les centristes ne sont pas crédibles sur la thématique du changement politique s'ils sont
seulement une force d'appoint de l'UMP.

Ce n'est pas être dur que de mettre en évidence cette contradiction.

Noubar ! J'arrive sur l'agglo ! Je vais vous répondre car nan nan nan je ne suis pas une girouette et je vais vous le prouver !
;-)


Xav 20/09/2011 20:12


La question n'est pas de blesser ou de critiquer. Je ne trouve pas les propos de Riri blessant mais dur. Son opinion me semble en effet excessive et typique de la vision binaire de la politique en
France. Si vous critiquez le président, alors votez socialiste. Je trouve la réflexion limitée.


Noubar KECHICHIAN 19/09/2011 17:36


Merci Xavier pour ton intervention.

Les commentaires sur mon blog ne me blessent pas. Ils prouvent que mes positions font réagir et que l'on y accorde de l'attention. Il arrive que la ficèle (de la critique) soit parfois grosse, mais
j'ai choisi de laisser aux lecteurs la liberté de pouvoir intervenir et de porter la contradiction, contrairement à certains de mes collègues élus qui ont un blog [vous avez dit courage?].


J'ai déjà rencontré Riri. C'est un républicain. Ses positions varient et parfois beaucoup. Ex : l'an passé, il s'insurgeait contre l'Agglo façon Maurice, à présent il l'encense ! Attendons l'année
prochaine ;-)


Xav 18/09/2011 18:51


Votre long commentaire ne répond pas à mon propos : en quoi serait-il incohérent de critiquer Sarkozy et ne pas voter socialiste? Il me semble que l'on peut être gaulliste, démocrate-chrétien,
radical ou libéral et critiquer Sarkozy sans pour autant voter socialiste.
On peut également penser que la critique de Monsieur Kéchichian du programme socialiste serait encore plus virulente.
Je pense qu'il est donc excessif de parler ici d'incohérence. La critique de la présidence actuelle n'entraîne pas automatiquement adhésion au socialisme.


Riri 18/09/2011 12:46


à Xav,

On le titille... oh peucheur ! ;-)
Arrêtez Xav, ne faîtes pas l'autruche. Noubar vient ouvertement critiquer sur son blog le président de la République et vous voudriez qu'on l'ignore ? Venir lui demander de se mettre en accord avec
lui-même et donc de voter socialiste, ce n'est pas le titiller mais l'interroger sur sa cohérence. Et puis prendre en considération son avis, ce n'est pas le titiller mais le respecter. Enfin quand
on est responsable politique, et que l'on ouvre un blog, on s'expose soi-même aux critiques : c'est ça la démocratie.
Je vois qu'en plus Noubar est souvent en opposition avec la majorité alors que l'opposition ne l'est pas forcément ou systématiquement, qu'il vote contre la reconstruction de logements sociaux en
ville, qu'il s'oppose à la construction de l'agglo... Je connais des centristes plus modérés et il me semble en plus que le PRU a été mis en place par un centriste (JL.Borloo). Il y a des sujets
qui devraient être considérés comme prioritaires et d'intérêt général et je voudrais bien savoir quels sont les projets de la mairie qui ont sa faveur et son soutien.
Maintenant, cela ne m'empêche pas d'apprécier Noubar, je regrette juste qu'il ne soit pas plus honnête et plus juste sur ce qui se passe réellement à Valence. A vouloir être trop indépendant, à
tout rejeter, on s'isole et on finit autiste et je ne suis pas certain en plus que cela plaise aux électeurs centristes.
Il ne me semble pas que la mairie soit en bout de course et moi qui suis souvent loin de Valence, je remarque quand je reviens que les choses évoluent dans le bon sens et beaucoup plus rapidement
qu'avec la droite. Qu'il y ait des débats au sein de la majorité est sain et normal. Chacun défend sa vision des choses et chacune est respectable.
Et puis surtout je constate que l'opposition critique beaucoup, raille même, mais ne propose rien et n'a pas de projet pour Valence. Quels sont les projets de Noubar pour Valence, cela
m'intéresserait beaucoup de les connaître.

Amicalement.