Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ma perception du conflit Israélo-palestinien

Publié le 20 Juillet 2014 par Noubar KECHICHIAN in Point de vue

Je suis comme mon nom l'indique d'origine arménienne. Je suis né au Liban, j'y ai vécu jusqu'à l'âge de 8 ans. Quand la guerre civile a éclaté au Liban, notre famille s'est réfugiée 6 mois en Syrie avant de nous installer définitivement en France en 1976. Avec ce parcours, vous pouvez imaginer que les questions du Moyen-Orient me sont familières et que leur compréhension m'est presque instinctive.

 

Dès mon plus jeune âge, je participais avec mes parents à de grands rassemblements où je ressentais les fortes tensions, tristesse et colère qui se dégageaient des manifestants. Petit à petit, par bribes au sein de ma famille puis par des sensibilisations à l'école, j'ai appris l'histoire du génocide commis par le régime jeune-turc de l'Empire Ottoman contre le peuple arménien en 1915. La date du 24 avril, l'année 1915, le nom de Talaat (l’Hitler ottoman), nos 1500000 martyrs, l'impunité de ces criminels contre l'humanité me marqueront durablement.

 

C'est en France que j'ai découvert l'Histoire de l'Holocauste des juifs et la seconde guerre mondiale. J'ai découvert le procès de Nuremberg, la chasse aux Nazis... Cela me rappelait le procès des Unionistes (Constantinople 1919) et l'Opération Némésis qui avait éliminé de hautes personnalités Jeunes-turques qui avaient activement pris part au génocide arménien.

 

israel3.jpgLa création de l'Etat d'Israël me paraissait une forme de réparation et de justice pour ce qu'avaient enduré les juifs. Je me disais qu'avec nos diasporas et nos génocides, nous avions des parcours et destins identiques et que cela créerait des liens forts entre Arméniens et Juifs.

 

Or je me suis rapidement rendu compte que ce n'était pas exactement le cas. Israël n'a jusqu'aujourd'hui pas reconnu le génocide de 1915 et pire encore elle a noué une alliance avec la Turquie négationniste. Alors que nombre de juifs à travers le monde soutiennent la question arménienne, le Gouvernement d'Israël et des lobbys juifs (l'ADL aux USA par ex.) contrecarraient les actions de reconnaissance du génocide arménien dans le monde pour renforcer l'axe Ankara-Tel Aviv.

 

Je ne cache pas que ces éléments ont bouleversé le jeune militant que j'étais : Comment le peuple d'Israël qui a connu l'Holocauste pouvait trahir les Arméniens et bafouer notre histoire ? Pourquoi certains juifs et leur Gouvernement soutenaient des négationnistes et refusaient aux Arméniens le droit d'obtenir justice et réparations ?

 

Ma déception d'Israël s'est renforcée aussi avec le traitement inhumain infligé aux Palestiniens. Il est juste qu'un Etat d'Israël puisse exister et vivre dans la sécurité. Cela dit, cela ne peut pas se faire sur le cadavre du peuple palestinien. Ces pauvres Palestiniens, chassés de leurs terres ou parqués dans le Ghetto de Gaza, me rappellent le sort réservé aux Arméniens en 1915. Une partie de la Turquie actuelle s'est construite sur la destruction de la nation arménienne.

 

Durant 60 ans, la question arménienne a été étouffée avec le silence complice des médias. Dans les années 70-80, des jeunes issus de la troisième génération des survivants du génocide, excédés par l'injustice, n'ont eu d'autre choix que d'engager des actions armées contre des symboles de l'Etat ou du Gouvernement turc négationniste pour qu'enfin l'opinion mondiale soit informée. Cela a ouvert la voie à nombre de reconnaissances internationales. Mais à un an du centenaire de ce génocide, et malgré une société civile turque qui évolue et souhaite de plus en plus que la vérité soit rétablie sur cette question, le Gouvernement turc continue sa politique négationniste.

 

Depuis 1947, La Turquie et Israël ont changé. La Turquie s'est débarrassée de la dictature militaire, elle s'est développée et est devenue une grande puissance économique et militaire et souhaite aussi faire peser son poids politique dans cette région. Quant à Israël, on voit qu'en 70 ans et plusieurs guerres, il s'est progressivement emparé de nombre de territoires totalisant aujourd'hui presque 29 000 km². Sa politique de colonisation et de construction de murs de défense empêchent à présent toute application des résolutions de l'ONU sur l'existence de deux Etats palestinien et israélien. Les guerres et tensions au Moyen-Orient, l'attaque du  Mavi Marmara et le traitement des populations palestiniennes ont mis à mal l'alliance entre la Turquie et Israël. Et à ce sujet, je trouve particulièrement malvenue l'instrumentalisation par le Gouvernement Israélien du génocide arménien pour répondre aux accusations du Premier Ministre turc R.T. Erdogan.

 

Enfin, nous devons nous interroger sur l'attitude de la vingtaine de pays arabes sur la question palestinienne : Le soutien mou, l'indifférence ou parfois même l'hostilité de ces pays vis à vis des Palestiniens pose question. Lors des derniers incidents, la ligue arabe a dénoncé un "crime de guerre à Chajaya" et a appelé la communauté internationale à agir, autrement dit des vœux pieux auxquels personne ne semble accorder plus d'importance que cela. Ils ont pourtant des moyens de pression et financiers, ils sont même capables de détruire des pays frères arabes : voyez comment le Qatar et l'Arabie Saoudite ont détruit l'Irak ou la Syrie...

 

CaricatureNon-violenceIsraelGaza.jpgUn monde arabe en guerre, divisé et réticent, un occident plutôt pro-israélien, une Chine et une Russie plutôt spectatrices, une Turquie sans marges de manœuvre car membre de l'OTAN, et un Iran isolé. Voilà le tableau peu réjouissant qui s'offre au peuple palestinien. Quant à Israël et son discours de défense de sa population, il lui faut se souvenir que la règle de la légitime défense consiste à utiliser une force proportionnelle à celle de son agresseur. Le rapport de force est ici tellement disproportionné que l'on ne peut que soutenir la population palestinienne et tous ces civils victimes collatérales de cette guerre.

 

Je souhaite le réglement pacifique de ce conflit, le respect des résolutions de l'ONU et la sécurité de chaque palestinien et israélien.

Commenter cet article

Laetitia 10/10/2015 19:24

Bonjour Monsieur KECHICHIAN,

Article émouvant et réaliste. Bravo.

Monsieur Rieubon, concernant votre message : " Ah, Ah, Ah. La blague"

Cordialement

Laetitia

Rieubon 22/12/2014 00:18

Israël se défend dans un monde musulman , arabe qui lui est hostile . Israël a gagné son droit d'exister et de se défendre .