Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le tour de Valence en 80 jours...

Publié le 17 Juin 2014 par Noubar KECHICHIAN in Valence

Voilà presque 80 jours que les élections municipales sont passées. Ma prise de distance de l'action publique me permet d'avoir du recul et de voir d'une manière différente les actions et décisions prises par les nouveaux élus.

 

Je souhaite tout d'abord féliciter la sagesse des Valentinois qui ont su retenir leur colère lors des municipales pour l'exprimer aux Européennes. Le rejet de la politique municipale et nationale de la Gauche s'est concrétisée par un vote utile pour la Droite en générale durant les municipales. Mais ce résultat n'est pas un plébiscite ou un chèque en blanc pour la Droite. L'élection municipale, c'est d'abord l'entretien de nos rues, de nos quartiers, la gestion de notre quotidien et la préparation de notre avenir. Les Valentinois n'ont pas pris de risques aux municipales mais ont adressé aux deux camps leur ras le bol lors des Européennes et quelle meilleure preuve que le score du FN qui passe de 6 à 18% en moins de deux mois !

 

L'attente est donc forte et les promesses ont été nombreuses. Cela dit, les Valentinois sont raisonnables et ils sont capables de comprendre que, dans les conditions économiques actuelles, la nouvelle équipe ne puisse pas réaliser toutes ses promesses. Par contre, les Valentinois n'apprécieront pas le manque de courage politique ou les échappatoires, et l'audit rendu public hier soir et dont les traits grossis et la dramatisation plus qu'excessive risque de donner l'impression que l'équipe actuelle n'est pas capable de tenir les finances de la ville. Je prends ici le pari que l'actuelle municipalité présentera en fin d'année son premier budget primitif, équilibré et sans augmentation des taux d'imposition car c'est pour cela que les Valentinois l'ont élue.

 

Oui, l'équipe actuelle ne pourra tenir ses 100 promesses mais ce n'est pas grave car ce n'est pas ce que l'on attend d'elle. Les Valentinois souhaitent que les dossiers les plus importants soient étudiés et engagés de manière professionnelle et rigoureuse. C'est pourquoi, il est ridicule de focaliser ou d'accorder de l'importance au bilan des 100 premiers jours. Comment voulez vous sérieusement qu'une équipe inexpérimentée, dont beaucoup n'ont jamais été élus, arrive en trois mois à trouver des repères fiables dans le cadre d'un changement de majorité, et prendre les rênes d'une municipalité telle que Valence, étudier nombre de dossiers et de les mettre en oeuvre ? Il faudra au mieux deux ans à l'équipe actuelle pour acquérir l'expérience et avoir un vrai contrôle sur la municipalité et pouvoir vraiment influer. Il serait une erreur de tenter de convaincre les Valentinois du contraire.

 

Un mandat municipal dure six ans. S'il ne faut pas s'endormir, nul besoin de se précipiter non plus. La situation financière est difficile, il faut donc mettre en oeuvre les vraies mesures d'économies et à commencer par ce qui concerne presque 60% du budget de la ville : le personnel municipal. Pourquoi pénaliser des projets, des services, des aides aux vrais nécessiteux ou les subventions aux associations pour privilégier une caste ? Ce tabou doit tomber. Nombre d'employés municipaux font parfaitement leur travail et il faut les encourager. Par contre, des points faibles existent et ces charges pénalisent l'ensemble du personnel et le développement de Valence.

 

 Sur l'intercommunalité, je salue ici la volonté de Nicolas Daragon de recentrer le projet d'Agglo géante vers une structure plus rassemblée et axée autour du bassin valentinois. Par contre, si je comprends l'annulation de la compétition à 250000 € de beachsocker des frères Cantona, il me semble que la fermeture définitive de l'équipement Valence plage qui rendait service aux écoles et associations du quartier est excessive. Comme il en avait été question un temps, j'aurai préféré la création d'un vrai Valence Plage à l'Epervière à l'image de ces équipements que j'ai découvert durant un récent séjour dans le Sud-Est de la France.

 

20140609 144011

20140609 131850 20140609 131830

 

Les Valentinois attendent de la rigueur, des économies et une gestion en bon père de famille. Des décisions énergiques mais sans excès. Il me semble par exemple logique que plus un Euro ou une minute du temps de travail de nos employés ne soit consacré au projet d'enfouissement de l'autoroute A7. Les Valentinois comprennent qu'un tel projet nécessite une période d'euphorie économique pour sa réalisation. Pour finir sur le volet des économies, il faut saluer la chasse aux téléphones portables, voitures de fonctions et autres repas au restaurant, des petits détails qui donnent un signal fort envers les employés et les valentinois. Enfin, la limitation des délégations de siganture et la vérification et la justification de toutes les dépenses sont un travail lourd mais nécessaire au redressement de la situation.

 

L'autre attente est la sécurité. Plus de policiers municipaux, plus de caméras certes mais aussi un certain état d'esprit, un rapport de force à instaurer entre le Maire, les élus et les délinquants. Le maire a des pouvoirs autres que ceux de police. Il peut intervenir sur nombre de services, logements, aides, cantines, piscines, équipements sportifs etc... pour en autoriser ou interdire l'accès... La sécurité, c'est aussi la capacité de créer une ambiance de responsabilité et de confiance des Valentinois. Les rodéos quasi quotidiens sur le Boulevard Churchill sous les caméras de vidéosurveillance sont une insulte à nos autorités et lois. Cela doit cesser.

 

Quant à la réforme des rythmes scolaires, je crois malheureusement que l'équipe municipale est piégée. Elle essaie de trouver la moins mauvaise solution mais dans tous les cas de figure, toute décision introduisant une participation financière des parents créera du mécontentement. Je ne comprends pas cette obsession de l'Education Nationale à réduire le temps de travail des enfants à l'école. Ils en sortent de plus en plus illettrés et comme réponse à ce problème, on leur impose de plus en plus de temps libre, d'éveil culturel ou d'épanouissement physique, de cours de sensibilisation pour lutter contre les stéréotypes et autres balades scolaires... Je me demande parfois si la fumisterie du respect du rythme de l'enfant ne sert pas à masquer la défense du bien-être des enseignants ?

 

Ces premiers 80 jours me laissent l'impression que la nouvelle équipe municipale se donne de la peine, prends certaines bonnes décisions. Mais comme tout ce qui est excessif est insignifiant, je n'irai pas jusque dire qu'elle fait un sans faute. Elle a des hésitations naturelles, quelques jusqu'auboutisme à maîtriser et des impondérables qu'elle ne pourra éviter. Il lui faudra y faire face avec courage et dire avec sincérité et honnêteté la réalité aux Valentinois. Dans l'ensemble, l'action de la municipalité me semble correcte. Elle doit persévérer sur les points fondamentaux : Economies et Sécurité.

Commenter cet article

lepton 01/07/2014 13:33

Monsieur Kechichian, Vous allez déjà dans le sens du nouveau maire en confirmant qu’il ne pourra pas tenir ses promesses. Sachant que 85% seront tenues disons automatiquement (réfections des
routes, amélioration par ci, un plus par-là, plantations d’arbres, …), il faudra voir sur les 15% restantes lesquelles seront réalisées. On voit déjà pointer quelques faiblesses (PLU, transports,
le scolaire, emploi,) , démission de l’adjointe à la jeunesse et à l’enfance …. Mais ne faut-il pas espérer ?
« Les Valentinois attendent de la rigueur, des économies et une gestion en bon père de famille « dites-vous c’est sans doute le maillon faible ; Il est vrai que pour un élu ump c’est un exercice
classique : les bons comptes font les bons amis .