Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le projet d'Agglomération géante Valence-Romans anti-démocratique et mort-né !

Publié le 20 Janvier 2013 par Noubar KECHICHIAN in Valence

Guy Béart a chanté : "Le premier qui dit la vérité, doit être exécuté". Cet article me vaudra certainement des inimitiés auprès de certains collègues élus, mais taire cette réalité reviendrait à m'en rendre complice.

 

La création de la future communauté d’Agglomération de Valence-Romans, Agglo géante à 51 communes, montre comment les intérêts politiques, les calculs personnels, les renoncements, le sectarisme et le manque de courage politique de certains élus mènent à des décisions qui bafouent la démocratie et portent atteinte à l’intérêt général.

 

A Gauche, nous avons des Maires PS de Valence, Romans et Bourg-de-Péage qui par intérêt politique mettent en œuvre leur projet d’agglo géante. Leur proposition est rejetée par 29 des 51 communes concernées. Qu’à cela ne tienne, avec le soutien du Président PS du Conseil Général de la Drôme, ils poussent M. le Préfet à « passer outre » et à valider l’agglo géante.

 

Toujours à gauche, nous avons des élus EELV, MRC ou FDG qui expriment leur mécontentement, et cela souvent dans les majorités municipales favorables à l’Agglo géante. A l’image de mon collègue Gérard Bouchet, ils multiplient réunions et prises de position hostiles. Cela dit, ces élus ne poussent jamais le courage politique jusqu’à la scission.

 

A droite, nous avons des élus qui dans un premier temps acceptent de collaborer avec Alain Maurice à la première phase (Valence Agglo à 11 communes sans nos voisines ardéchoises) de construction de l’Agglo Géante. Mon collègue, Nicolas Daragon accepte de sièger aux côtés d’Alain Maurice au sein de Valence Agglo ; A présent, il affirme être opposé à l’Agglo géante. Le 28 septembre 2009, j’ai été le seul élu de l’opposition à voter contre cette conception de l’Agglo m’attirant les foudres de Nicolas Daragon, Président du groupe d’opposition municipale. Je regrette de ne pas avoir pris une indépendance politique plus tôt et de n’avoir pas suffisamment partagé avec d’autres élus sincères, cette opposition à l'agglo géante portée depuis 2009.  

 

Enfin, d’autres élus de droite, tels mes collègues de Portes-lès-Valence ont refusé lorsque l’occasion leur a été donnée de voter contre l’Agglo géante. Aujourd’hui, ils viennent sans vergogne poser sur la photographie de presse des contestataires.

 

Que ces élus soient touchés par la grâce et aient retrouvé la raison est une chose qu’il convient de saluer. Cependant, Il est indigne :

- Que ces élus mènent cette lutte de manière divisée, sectaire, à quelques uns à droite ou à gauche, et qu’ils en fassent un outil de propagande électoraliste;

- Que les élus contestataires de gauche continuent d’apporter leur soutien aux majorités de gauche solidaires du projet d’Agglo géante;

- Que des élus de droite critiquent l’Agglo géante et continuent de siéger au sein de Valence Agglo;

- Que des élus PS refusent d’entendre le rejet démocratique des élus des 29 communes sur 51 de l’Agglo géante.

 

Cet affront originel est une atteinte grave au pacte républicain et signe l’arrêt de mort de l’Agglo géante.

Commenter cet article

Micheline M. 24/01/2013 10:51

Désolée d'avoir douté. Quelle mesquinerie !

Noubar KECHICHIAN 24/01/2013 23:24



Ne soyez pas désolée. J'aurai du donner plus d'explications dans mon communiqué presse mais j'ai voulu faire court pour entrer dans le format. Mais laisser entendre que j'ai voté le projet
d'agglo, c'est purement scandaleux !



Micheline M. 23/01/2013 14:41

Vous nous racontez n'importe quoi !!! J'ai lu dans la presse que vous étiez pour "valence agglo". Si c'est vrai, c'est très décevant !

Noubar KECHICHIAN 24/01/2013 07:40



Puisque ma probité semble être mise en cause, voici en détail le déroulement des faits chère madame : En avril 2009, M. Maurice a présenté une délibération de principe pour « étudier tous
les scénarios possibles ». Je n’avais aucun apriori et cette délibération a été votée à l’unanimité.


Par contre, dans les mois qui suivirent, après avoir constaté les risques de dérives (coupure avec l’Ardèche, aucun projet commun…), j’ai rejeté et voté contre le projet d’Agglo au conseil
municipal de septembre 2009 (délib. A29); Seule ma collègue Anne-Valérie Pinet m’a suivi sur ce vote.


Je regrette que nous n’ayons pas eu hier une opposition unanime pour dire non à cette vision de l’Agglo. Je regrette aujourd’hui la division des opposants. J’appelle les élus sincères à dépasser
les réflexes partisans et j’espère qu’un rassemblement républicain permettra de faire respecter le vote des élus majoritaires.


Je souhaite aujourd’hui dénoncer le passage en force et les pressions exercées sur les élus qui ont dit non : On leur demande de voter pour la troisième fois sur cette question de l'Agglo à
51 ! Je reste favorable à la création de 2 communautés d’Agglo : Une au Nord autour de Romans de Bourg-de-Péage et l’autre au Sud autour de Valence.


 



fournier 21/01/2013 08:52

Bonjour
Vous avez parfaitement décrit la situation, d 'un coté un préfet aux ordre du conseil géneral de l autre des élus de l opposition s'opposant systhématiquement par idéologie...L interet des citoyens
n'est plus a l ordre du jour mais a l interet personnel.... IL est grand temps de faire le ménage avec des femmes et hommes plus soucieux de l interet général que des prises de pouvoir aux
pluriels!!!!le cumul des mandats étant repoussé aux calandes grecques