Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Nouveau Centre et l'Europe

Publié le 14 Mai 2013 par Noubar KECHICHIAN in Nouveau Centre

942262 10151654351071810 1673368976 nLe 9 mai dernier, nous célébrions l'Europe. A cette occasion, je vous propose un résumé de la postion du Nouveau Centre sur l'Europe, qui tient une place importante dans notre ADN politique centriste.

 

Il est temps que les dirigeants européens tirent les leçons des différentes crises qui ébranlent notre continent depuis près de 5 ans, et aient le courage de mettre en place des réformes indispensables et urgentes : des réformes politiques. Le Nouveau Centre regrette que la question du fédéralisme ne soit pas suffisamment abordé.


Pour le Nouveau Centre, l’Europe de demain doit clairement être :

 

· Une Europe plus fédérale, qui lui permette enfin d'avoir la force, la légitimité et la puissance nécessaire pour initier une autre forme de mondialisation.

 

· Une Europe plus sociale, avec notamment l'instauration d'une préférence communautaire et une harmonisation sociale et fiscale.

 

· Une Europe plus politique, avec un Parlement européen élu à partir d'une liste commune à l'ensemble des pays de l'Union qui permette de dégager une vraie majorité politique issue des suffrages des citoyens européens. Le parti demande aux dirigeants européens de lancer une réelle réflexion sur la construction d'une Europe politique qui n'existera que si l'on accepte de mettre sur le métier un certain nombre d'avancées :

 

· Un président et un gouvernement de l'Union pour doter l'Europe d'un vrai leadership. La création d'une présidence unique, au lieu des quatre actuelles, plus lisible et plus efficace, est possible immédiatement sans modification du traité de Lisbonne.

 

· Un traité de la zone euro entre les 17 Etats qui partagent la monnaie commune. Ce traité sera le cadre juridique du Gouvernement économique européen fondé notamment sur :

 

1.  Une redéfinition du rôle et des objectifs de la Banque centrale européenne dont les pouvoirs seront renforcés

 

2.   La mise en place de mécanismes de convergence sociale et fiscale

 

3.  L’obligation pour chaque Etat signataire d’inscrire la règle d’or dans sa Constitution nationale

 

4.  La possibilité de communautariser une partie de la dette européenne par l’émission d’Euro-obligations

 

5.   La création d’un Fonds monétaire européen

 

6.  Une représentation unique de la zone euro dans les institutions monétaires et financières internationales

 

7.    La création d’une agence de notation européenne

 

8.   La création d’une taxe carbone aux frontières de l’Europe pour financer un budget propre de la zone euro

 

9.    L’abandon du droit de veto, sauf circonstance exceptionnelle

 

· Une politique migratoire européenne pour lever la contradiction entre la liberté de circulation totale au sein de l'Espace Schengen et l'absence de politique commune d'immigration et d'asile

 

· La création d'une communauté européenne de l'énergie – une CECA du 21ème siècle – est un projet aussi vital que le traité de Rome ou l'acte unique.

 

· Une politique industrielle européenne pour affronter la concurrence européenne dans les meilleures conditions et préparer l'avenir. Cette nouvelle politique industrielle européenne devra reposer sur :

 

1.    La création d’un fonds européen de ré-industrialisation alimenté par un grand emprunt européen et finançant des projets industriels de dimension européenne dans des secteurs dits d’avenir comme les bio et nanotechnologies, la recherche médicale, les énergies renouvelables, etc.

 

2.    Une politique de recherche et d’innovation et la mobilisation de financements massifs sur des projets de recherche de dimension européenne.

 

3.   La mise en place d’un « Fonds structurel environnemental » pour aider l’industrie européenne à se mettre aux normes écologiques d’un développement durable.

 

4.    Un programme européen de lutte contre la contrefaçon et la création d’un label « Made in Europe » pour certifier la traçabilité sociale et environnementale des produits fabriqués sur le territoire de l’Union.

 

5.     Il faut également rétablir des règles du jeu équitables dans le commerce international. La préférence communautaire ne doit plus être un tabou.

Commenter cet article