Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La culture : première des priorités !

Publié le 30 Septembre 2010 par Noubar KECHICHIAN in Point de vue

Encourager et faciliter l’accès à la culture devraient être la préoccupation majeure des élus. La culture est un vecteur puissant que ce soit au service de l’épanouissement personnel et familial ou du lien et de la cohaision sociale.

 

La culture au service de l’épanouissement personnel :

 

Dès leur plus jeune âge, il est primordial de donner aux enfants goût à la culture, de les habituer et les initier à des pratiques culturelles. On oublie trop souvent cette évidence : La culture contribue au développement personnel. Un enfant cultivé est un enfant heureux, épanoui, mieux armé pour appréhender le monde. Cette éducation doit se faire à l’école (on peut regretter que les cours de culture générale ne fassent plus partie des programmes scolaires) mais aussi en famille : Le partage d’activités, de sorties ou de découvertes culturelles enrichit la famille, rapproche parents et enfants et renforce les échanges au sein de la cellule familiale.

 

Au delà de l’enfance, à chaque étape de la vie, les pouvoirs publics et les collectivités doivent faciliter au plus grand nombre l’accès à la culture. La politique de création d’équipements culturels n’est pas suffisante. Elle doit être accompagnée d’une véritable stratégie de captation et d’accompagnement du public sur ce chemin difficile. Aux côtés des institutions, les associations culturelles jouent un rôle important et il convient de les soutenir fortement.

 

La culture au service de la cohaision sociale :

 

La culture fait partie des éléments qui donnent corps et qui cimentent un groupe. Elle permet de reconnaître et d’être reconnu. Elle est inscrite dans notre inconscient collectif et permet de partager un socle commun de références.

 

La culture au service de l’ouverture vers l’autre :

 

La culture est un outil d’ouverture au monde et à son prochain. Dans notre société cosmopolite, de nombreuses cultures cohabitent. Mieux comprendre et mieux connaître ces autres, cela passe aussi par l’apprentissage et une meilleure connaissance des autres cultures. Les citoyens doivent avoir été préparés à cette démarche, pour dépasser la peur et l’ignorance, pour s’ouvrir aux autres et dialoguer. La culture est un antidote à la violence, car elle nous invite à la tolérance. De même, les pouvoirs publics doivent permettre aux étrangers d’accéder à la culture locale majoritaire, pour permettre leur reconnaissance et réussir leur intégration.


 

Enfin, dans cette marche vers la culture, le citoyen ne doit pas se contenter d’être un spectateur ou un assisté. "La culture ne s'hérite pas, elle se conquiert" ecrivait André Malraux. Le citoyen ne doit pas seulement accumuler des connaissances, mais les partager. Il ne doit pas tout attendre des pouvoirs publics mais contribuer au développement culturel et en devenir un acteur à part entière.

Commenter cet article