Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'enfer écologiste est pavé de bonnes intentions !

Publié le 6 Décembre 2012 par Noubar KECHICHIAN in Point de vue

image-151.jpgL’enfer que nous imposent chaque jour un peu plus les écologistes est pavé de bonnes intentions mai cela finit par nuire au développement de l’activité humaine. Nous le voyons par exemple à Valence avec l’opposition des élus verts au projet de patinoire provisoire porté par leur majorité municipale. Au-delà de ce détail, il faut malheureusement reconnaître que l’extrémisme écologiste menace l’homme au prétexte de protéger la Nature.

 

Au lieu de soutenir la recherche de moyens efficaces de production d’énergies plus sûres et moins polluantes (ex : centrales nucléaires de 4ème génération), ils préfèrent prôner la décroissance économique, l’interdiction ou la limitation de certaines activités humaines. Oui l'activisme écolo a permis de dénoncer des errements. Aujourd’hui plus personne ne remet en cause la préservation de la Nature et la protection de notre environnement. Mais à présent, certains doivent savoir raison garder.

 

Après des décennies de propagande de la peur et de l’apocalypse pour intimider et complexer les Français, les professionnels de la politique écologiste, ceux qui ont transformé la Nature en un fond de commerce électoral, parviennent à installer une idéologie morbide et mortifère qui fait l’apologie de projets extrémistes telle la limitation des naissances ou le retour à l’état de Nature.

 

Et à Valence, pour une fois que le Maire, à un an de la fin de son mandat, souhaite proposer une activité marquante pour animer le Centre ville en ces périodes de fêtes, celui-ci se trouve coincé par un texte de contrainte énergétique qu’il a signé au niveau de l’Agglo pour satisfaire le lobby écologiste. Cela montre qu’une politique hybride PS-Verts est contre nature (on le voit aussi au niveau du Gouvernement) et explique en partie les errements de cette majorité. Il existe des patinoires provisoires écologiques : Une telle solution permettrait peut-être de ramener un peu de sérénité dans la majorité municipale ?

 

Certes, une patinoire provisoire n’est pas vitale et les contradictions de la majorité de gauche peuvent nous faire sourire mais si nous laissons faire le lobby vert, demain ils feront signer des textes de plus en plus contraignants et légiféreront sur nos moyens de locomotion, de consommation, de logement… C’est purement une atteinte à la liberté et au droit de vie et de développement de l’humanité. Au contraire, il faut encourager et faire confiance au génie humain pour inventer des technologies modernes permettant notre essor tout en respectant de notre environnement

 

Oui à la Nature, oui à l’écologie mais non aux ayatollahs écologistes !

Commenter cet article

Noubar Kechichian 22/12/2012 02:50

Hubert ! Pas vous ! C'était donc cela la fin du monde...

Hubert Guillaud 21/12/2012 09:25

Il n'y a pas de petits arrangements à avoir avec notre avenir. Celui-ci est en péril, alors qu'il ne fait pas de doutes :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Controverses_sur_le_r%C3%A9chauffement_climatique Et tous, nous tergiversons, car nous ne parvenons pas à entendre ce que nous disent les scientifiques. 2100 paraît
lointain. La relation entre nos activités quotidiennes et "la fin du monde" ne nous semble pas évidente... http://www.internetactu.net/2009/05/18/pourquoi-navons-nous-pas-un-cerveau-vert/ Et
pourtant, notre seule solution serait hélas d'arrêter demain de voyager, de consommer, de surchauffer, etc.

Bien sûr, la solution est de construire une alternative à ce futur sombre. C'est ce qu'évoque par exemple Jeremy Rifkin dans son livre...
http://www.internetactu.net/2012/03/27/nous-avons-a-nouveau-un-futur/ Mais pour l'instant, nous en sommes très très très loin. Nous n'avons rien mis en place pour développer des alternatives...

Alors oui, la bataille de la patinoire peut sembler anecdotique. Mais on face au désastre annoncé, tout compte. Et tout compte d'autant plus que des millions de gens sont comme vous... Finalement,
la fin du monde, ils s'en foutent. Ils savent que cela ne les concerne pas. Ils ne relient pas leur actions quotidienne à l'ensemble. La planète n'a hélas aucun ayatollah pour se défendre.