Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Energie - Environnement. Les propositions d'Hervé Morin

Publié le 14 Janvier 2012 par Noubar KECHICHIAN in Présidentielles 2012

morin2012Réussir l’après-crise, c’est réussir la transition vers une nouvelle croissance, créatrice de richesses et de bien-être supplémentaires. La « croissance verte » va s’appuyer en particulier sur les outils issus des nouvelles technologies de l’information, de la recherche et de l’innovation.


450 milliards d’euros d’activité économique et 600 000 emplois consolidés : c’est l’activité que devrait générer le développement durable d’ici à 2020. Le secteur le plus directement concerné est celui du bâtiment où plus de 300 000 créations d’emplois sont attendues, en particulier dans le secteur de la rénovation et de l’isolation thermique. Or aujourd’hui, faute de formation adaptée, il manque à la France 800 000 emplois par rapport à l’Allemagne dans les métiers de l’environnement.


Chacun doit se mobiliser – particuliers, professionnels et pouvoirs publics nationaux et locaux – pour tirer le meilleur parti du défi écologique et énergétique.

 

1. Réduire progressivement la part du nucléaire dans notre bouquet énergétique

 

C’est la voie de raison. Aujourd’hui, la part des énergies renouvelables dans la production d’électricité est de l’ordre de 15 %, dont 12 % pour l’hydroélectricité. Il y a de ce point de vue une marge de progression très importante avec le photovoltaïque, l’éolien, la biomasse, la méthanisation. Il faut que l’État consacre un effort plus important à la recherche sur les énergies renouvelables. Il faut également poursuivre et amplifier les efforts en termes de maîtrise de la consommation énergétique dans le bâti afin d’agir sur la demande d’électricité. Il faut surtout que la politique énergétique soit, enfin, traitée à la maille européenne.

 

Compte tenu de ces enjeux, il faut raisonner par palier. Ramener la part du nucléaire à 60 % d’ici 15 ans constitue un objectif raisonnable pour une première étape. Il est tellement facile, comme le font certains, de s’engager à 30 ans sur de grands objectifs. Nous ne sommes pas dans la situation de l’Allemagne où la part du nucléaire est minoritaire.

Ne cachons pas aux Français les enjeux liés au démantèlement du parc de nos centrales nucléaires, mais aussi ceux liés à la construction de nouveaux réacteurs alors que 21 réacteurs ont aujourd’hui plus de 30 ans d’activité.

 

2. Une gestion intelligente et pragmatique de nos déchets

 

Notre société produit de plus en plus de déchets par habitant et par an (plus de 440 kg par habitant en moyenne en France). Cette production a plus que doublé en 40 ans, ce qui pose le problème de leur traitement et qui occasionne également un important problème environnemental. Les coûts de traitement ont aussi augmenté et le coût du transport explose puisqu’il représente 40 % de notre facture.

 

Nous proposons de favoriser le recours à la consigne dans nos comportements quotidiens. La consigne est écologique : les bouteilles consignées et rendues sont utilisables environ 20 fois, ce qui est source d’économies de matières premières et d’économies d’énergie significatives. La consigne est également citoyenne : elle implique un geste volontaire et responsable du consommateur, tout en l’intéressant pécuniairement à l’opération, et elle responsabilise par ailleurs la filière du verre. La consigne est enfin efficace : en Norvège, 96 % des bouteilles de bière et de boissons gazéifiées vendues sont rendues aux distributeurs. Au Québec, un dispositif exemplaire, Recyc-Québec, fonctionne parfaitement depuis des années pour la bière : plus de 98 % des bouteilles de bière sont réutilisées entre 8 et 10 fois.

3. Développer le recours aux énergies renouvelables

- Les biocarburants sont « respectueux » des hommes, des territoires et de l’environnement. Il faut continuer à promouvoir la filière industrielle du biocarburant en France, par un accompagnement fiscal approprié.

- Instaurer un tarif préférentiel de rachat d’électricité photovoltaïque pour les installations d’une superficie supérieure à 1 hectare réalisées sur des bâtiments industriels et commerciaux ou en couverture de parkings.

- Développer des réseaux de chaleur en milieu rural en utilisant les sous-produits forestiers et agricoles.

 

4. Inciter aux économies  d’énergie :

 

Inciter les entreprises de transport public et de transport de marchandises à mettre en place un module électronique d’éco-conduite sur les bus et camions, permettant une diminution des consommations de 5 à 10 %.

 

5. Améliorer la performance énergétique des bâtiments :

 

Pour les particuliers, maintien des crédits d’impôts pour l’isolation et le renouvellement d’installations de chauffage, avec la mise en place d’un taux bonifié à 25 % en cas « de bouquet de travaux » (isolation + changement de chaudière) et l’obligation de la réalisation préalable d’un Diagnostic de Performance Energétique (DPE) pour tous les propriétaires occupants.

 

6. Soutien au véhicule électrique :

 

Créer un fonds national de déploiement de bornes de recharge pour véhicules électriques (voitures et deux-roues), alimenté par des contributions des constructeurs automobiles, des producteurs d’électricité et par une taxe minime sur chaque véhicule vendu.

Commenter cet article

Laurent 24/01/2012 17:01

Bonjour,

Quelques photos du meeting de M Morin sur ces liens :

http://ltreflex.blogspot.com/2012/01/herve-morin-en-meeting-valence.html

https://picasaweb.google.com/stock.disk01/20120123BHerveMorinValence?authuser=0&feat=directlink

Merci encore pour l'autorisation de photographier.

Bien cordialement.

Laurent