Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Communauté d'agglomération de Valence : Intervention lors du conseil municipal du 19 novembre 2012

Publié le 20 Novembre 2012 par Noubar KECHICHIAN

La dernière proposition de la CDCI est de créer une communauté d’agglomération à 51 communes en élargissant Valence Agglo aux pôles urbains de Romans et Bourg de Péage. Voilà 4 ans que ce projet d’agglomération est en chantier et je constate qu’il n’a toujours ni orientation, ni chiffrage précis. Vous voulez tracer un périmètre avant de savoir vraiment ce que nous voulons faire, Vous créez un outil sans en avoir arrêté au préalable l’utilité. C’est la garantie de vous tromper. Alors oui, nous avons bien un catalogue exhaustif de secteurs et de compétences qui ont été listés mais il n’y a aucune décision collective des différents conseils municipaux sur ces questions. Oui j’ai noté l’étude KPMG qui promet une magique stabilité de la perspective financière sur 4 ans mais en même temps, il nous est annoncé des harmonisations de taxes et redevances qui impacteront nos budgets et concernant la fiscalité des ménages, le vœu pieu est de limiter au maximum les augmentations ! Ce qui est synonyme de lendemains difficiles pour le contribuable valentinois.


Vous commettez une erreur politique : Actuellement, le dernier tour de consultation est en cours auprès des communes concernées et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce projet rencontre un rejet massif de la part des élus drômois de gauche et de droite, et dans les rares cas où il est accepté, c’est toujours avec une très courte majorité. Cette proposition de communauté d’agglomération ne respecte pas la démocratie locale et la majorité d’élus qui ont voté déjà contre ce projet. Elle viole l’histoire de nos collectivités locales. Et puis en tant que Maire de Valence, vous auriez dû veiller avant tout à ce que notre agglo développe les atouts et améliore la gestion de la grande couronne valentinoise. C’est bien l’intérêt des Valentinois qui nous ont élu qui doit dicter nos actes et nous imposer une extrême vigilance pour construire dans la durée.

 

Vous commettez aussi une erreur géographique. La logique poursuivie ne présente pas de cohérence en matière de « bassin de vie » ! Votre volonté de pousser les frontières de Valence agglo jusqu’au Grand Serre n’est pas pertinente. L’identité, le bassin de vie  de l’agglomération Valentinoise est bien plus en lien avec le Rhône et ses deux rives que l’Isère. Avec une agglomération d’une telle taille, qui regroupera 40% de la population drômoise, les notions de service et de proximité sont abandonnées au profit de la démesure. Vous rompez les liens privilégiés patiemment construits avec l’Ardèche : 30 ans de coopération au sein de Valence Major est jetée à l’eau, mettant en péril la réalisation du troisième pont. Il est un peu trop facile de se donner bonne conscience en incorporant dans la délibération un appel aux élus de l’Ardèche alors que vous avez sciemment fait sauter tous les ponts entre nos deux départements. Vous devez refuser les réflexes des technocrates formatés aux frontières administratives et géographiques. Au lieu de placer notre fleuve au cœur de notre communauté d’agglomération, le Rhône qui fait notre histoire, notre identité et notre richesse est oublié et relégué au rang de frontière ouest de l’agglo.


Il serait préjudiciable de continuer dans le passage en force sur un tel dossier. Dans votre marche en avant forcée pour agrandir l’agglo, dans ces tractations et marchandages entre élus, entre techniciens et autres cabinets d’études, il y a un grand absent : c’est la population valentinoise. Je demande à nouveau l’organisation d’un référendum pour que les Valentinois puissent décider de leur avenir.

Commenter cet article