Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CLSPD : mon intervention au CM du 20 septembre 2011

Publié le 20 Septembre 2011 par Noubar KECHICHIAN in Valence

M. le Maire, chers collègues,

 

Alors que ce Contrat Local de Sécurité et de Prévention de la délinquance est présenté pour nous rassurer, tant sur le fond que dans sa forme, sa lecture nourrit et fait grandir en moi le sentiment d’insécurité.

 

Nous le voyons depuis 3 ans, la situation se dégrade dans tous les quartiers à Valence : des Incendies, des vols à main armée, de la violence gratuite, des zones de non droit, augmentation des violences envers les personnes physiques, etc, etc…

 

Et qu’avons-nous comme réponse face à cette dérive ?

 

Soit on étouffe ou on minimise les incidents.

Soit on accuse l’Etat de ne pas exercer ses pouvoirs régaliens.

Soit nous avons droit à ce CLSPD, plein de verbiage et de bonnes intentions.

 

Dans tous les cas, cela n’est pas responsable et ne fait pas une politique efficace contre l’insécurité.

 

Oui, les politiques de prévention et d’éducation sont importantes. A ce propos, quelles sont les nouvelles actions de prévention et d’éducation que vous avez engagées dans nos équipements culturels et socioculturels, dans nos équipements sportifs, au CCAS ou à l’OPH ? Le projet éducatif et d’animation urbaine que j’avais engagé prévoyait des actions de responsabilisation et d’éducation à chaque manifestation. Je regrette que les nouveaux responsables ne considèrent plus cette orientation comme une priorité.

 

Oui, la prévention et l’éducation sont importantes, mais à elles seules, elles restent inefficaces. Notre république est généreuse, elle ne fait aucune ségrégation sur l’origine, la culture ou l’appartenance religieuse. Elle tend la main à tous, elle fait une place à chacun à la table commune. Mais lorsque certains convives se comportent mal, lorsqu’ils crachent dans la soupe, nous avons alors le devoir de défendre et de faire respecter notre modèle social.

 

Et je regrette qu’au nombre des groupes de travail que vous nous présentez, il n’y en ait pas un qui soit consacré à la thématique de la répression. Oui M. le Maire, avec les pouvoirs que vous ont conférés les Valentinois, vous avez les moyens d’agir que cela soit dans l’attribution d’aides du CCAS, dans la politique d’attribution de logements sociaux, dans l’accès aux équipements municipaux et bien d’autres… Recevoir six familles pour leur faire la morale, c’est bien mais il va falloir faire plus si vous souhaitez que votre politique soit prise au sérieux. Vous devez prononcer des sanctions pour réaffirmer votre autorité face aux délinquants, dont le sentiment d’impunité est aujourd’hui quasi absolu.

 

Je me réjouis de constater une évolution de votre position concernant la vidéosurveillance. Et oui, des caméras avec un angle de vue plus large, c’est plus efficace que des caméras à images étroites. Et dans cette même logique, vous constaterez que plus vous positionnerez de caméras veillant sur des espaces publics sensibles, plus vous obtiendrez des résultats. Je vous encourage à développer la vidéosurveillance.

 

Enfin, à la lecture de la dernière page, intitulée « Conclusion et perspective », nous ne pouvons que constater que vous êtes les champions de la consultation, du dialogue, des échanges, de la concertation, etc, etc… les rédacteurs ont du siphonner le dictionnaire des synonymes. Malheureusement, cela n’empêche pas l’augmentation des faits divers et l’explosion du sentiment d’insécurité chez nos concitoyens.

 

Je regrette aussi cette approche technocratique du problème de l’insécurité. Nous n’avons dans ce document aucun bilan précis de la situation : Nous ne savons pas d’où nous partons, ni où nous allons, ni quels résultats précis nous visons. Ce CLSPD ne répond pas aux besoins réels de la population, il reconduit des dispositifs passés, il applique des recettes deconnectés de la réalité et qui ne fonctionnent pas.

 

M. le Maire, nous avons besoin de moins de réunionite et de plus de travail de terrain. Les Valentinois se plaignent de ne pas vous voir dans les quartiers. Nous pouvons comprendre que la construction de l’agglo nécessite du temps mais n’oubliez pas vos concitoyens. La participation des Valentinois est essentielle à la réussite de toute action contre l’insécurité. Nos concitoyens se sentent concernés, ils veulent agir. Il ne faut pas les pousser à n’avoir comme horizon que le vote contestataire du populisme fascisant.

Commenter cet article